Aller au contenu
Forum Photo Paris

Tommy Larey

Members
  • Compteur de contenus

    291
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    31

À propos de Tommy Larey

  • Date de naissance 19/06/1983

Information

  • Prénom
    Thomas
  • Genre
    Male
  • Localisation
    Paris 19
  • Intérêts
    Photo, cinéma, street art, guitare, voyage...

Matériel

  • Boitier(s)
    Nikon D750
  • Objectif(s)
    Nikkor 18–35mm f/3.5–4.5G ED + Nikkor AF-P 70-300mm f/4.5-5.6E ED VR

Visiteurs récents du profil

1 933 visualisations du profil
  1. Tommy Larey

    Balmaqueen sous le vent

    Peut-être plus d'impact comme ça alors, mais on perd du coup des détails intéressants sur le bas de l'image (mouvement de l'eau et pierres de la falaise).
  2. Tommy Larey

    Thème automnal

    Jouer avec une faible profondeur de champ est un exercice intéressant mais sans sujet principal ça devient vite très compliqué car la scène est noyée dans le flou. Globalement dans les deux photos je perçois une impression de vide que la mise au point sur les feuilles d'automne ne suffit pas à combler. Sur la deuxième, le focus est placé un peu au milieu, ce qui à mon sens n'est pas un choix pertinent sur un cliché qui suit une diagonale. A défaut de sujet (encore une fois), je ferais la mise au point tout au fond (ou au contraire au premier plan, à tester) pour inviter le spectateur à suivre le chemin.
  3. Tommy Larey

    Balmaqueen sous le vent

    Jolie photo de paysage écossais, bizarrement le 4/3 ne me gêne pas plus que ça, probablement du fait de la répartition équilibrée des éléments qui composent l'image. Pour ce qui est de la balance des blancs, il est toujours difficile d'émettre un avis lorsqu'on a pas vu la scène de ses propres yeux, j'ai peut-être juste l'impression que ça tire légèrement sur les tons chauds (jaune & magenta notamment). Par contre la photo mériterait sans doute un peu plus de luminosité.
  4. Merci, la retouche n'est pas très compliquée à condition de maîtriser les outils basiques de son logiciel (ici photoshop mais lightroom fera pareil). Recadrage en rapprochant la tête d'un point fort de l'image et laisser un champ libre devant son regard, balance des blancs corrigées en augmentant les tons chauds etc...
  5. Un bien joli portrait dans un écrin de verdure, le rouge se détachant parfaitement du vert. Par contre, un sérieux travail de retouche doit être réalisé pour embellir la scène: trop sombre, sujet trop centré, couleurs tirant vers le vert, présence de bruit. En quelques clics sur photoshop à partir de la photo compressée, voici comment je verrai globalement la chose:
  6. Pour moi ça fonctionne beaucoup mieux car dès la première impression j'ai perçu un cadrage qui exploite la diagonale de l'image, un ciel nuageux mieux réparti, la présence des chaises du bar qui apportent un équilibre avec une scène reconnaissable (à la différence de la photo précédente abstraite), une perspective, la structure du toit semble comme "aspirée" ou "liquéfiée" et en prime (mais là c'est plus subjectif), la forme étonnante d'un nez d'avion m'est apparu dans le reflet central. Reste un contraste un peu trop fort à mon goût entraînant une perte de détails mais globalement cette photo est bien plus lisible et développe l'imaginaire.
  7. Cette fois-ci tu joues davantage sur un effet de texture, le contraste fort fonctionne plutôt bien même si l'ensemble, un peu déséquilibré par ce ciel peu attrayant, est moins percutant que ta première photo de la philharmonie.
  8. Malgré un effort de cadrage ou de jeux de lumières, il faut bien reconnaître qu'il est difficile d'apporter une surcouche réellement artistique à des œuvres aussi belles et artistiques par essence. Dans ce type d'exercice, le jeu consiste souvent à accorder ou juxtaposer l'oeuvre avec un arrière-plan (voire premier-plan) intéressant mais pour ce qui est de l'originalité, tout le mérite revient aux artistes. Je suis curieux de voir d'autres approches si des photographes venaient à passer par là.
  9. Décidément le Parc de la Villette nous gâte avec les événements et expositions en plein air qui s'enchaînent désormais été comme hiver. Depuis quelques jours, dans le cadre de l'exposition Alebrijes & Mexicraneos, des crânes géants décorés par des artistes mexicains ont été alignés en face des statues déjà présentes depuis la fin d'année 2019. L'occasion d'une balade et session photo particulièrement intéressante ! Voici pèle-mêle quelques unes des nombreuses photos prises pour illustrer l'événement (en attendant une approche plus artistique quand la météo et mon agenda coïncideront) et motiver les photographes en manque d'inspiration hivernale. Photos très réduites pour les besoins du post...
  10. Perso je comprends la recherche technique mais je reste totalement insensible au résultat fouillis qui en résulte. Désolé ! Mais heureux que ça parle à d'autres.
  11. Je trouve les photos étonnamment "belles" et graphiques et le sépia ne me dérange pas. Personnellement, j'ai eu l'occasion de faire cette visite il y a quelques années et j'avais décidé de laisser mon appareil à l'hôtel pour éviter la culpabilité d'une recherche photographique et esthétique dans ces lieux chargés d'émotion qui méritent une attention pleine et entière. J'espère que vous avez pu trouver le bon compromis entre visite et photo, car dans mon souvenir les photographes ne se bousculaient pas.
  12. On est pas loin d'un effet tilt-shift, pas loin...
  13. Mon avis: la 1ère plutôt classique et cadrage un peu trop serré, la 2ème intéressante pour l'alignement des chevaux mais trop de ciel sans relief et la 3ème probablement celle qui avait le plus de potentiel à condition de réduire la part de ciel (un 16/9 ème peut-être) et utiliser un appareil photo plutôt qu'un téléphone.
  14. L'un des attraits principaux de la photo argentique c'est le grain, mais là, c'est vraiment beaucoup trop pour moi. Dommage car la dernière dégage quelque chose de mystérieux avec cette cochonne au regard hypnotisant.
×
×
  • Créer...